Tweet

l'arbre à bébés


vers un accompagnement respectueux de nos enfants.

pression de fin d'allaitement

pression de fin d'allaitement

Messagepar Did » 01 Déc 2016, 17:29

Bien, ça fait longtemps que je ne suis pas passée par là mais là, j'en ai besoin.
Mon dernier petit - grand a 3 ans 3 mois et il est allaité.
Son père, mon mari (c'est le même) fait une fixette sur l'allaitement cause de tout ce qui ne va pas : les endormissements pourris depuis 2 semaines (avant c'était rentré dans l'ordre), le fait que son fils ne lui fasse pas de câlins, voire le rejette, que je ne travaille pas plus, qu'on a pas de sous, j'en passe et des meilleures...

Là, je suis juste en colère. J'ai pas envie d'arrêter d'allaiter. C'est un cadeau que je peux faire à mon petit (régulation du stress, immunité etc...) et je veux le faire. Pour moi ce n'est pas une contrainte, c'est un plaisir de le voir s'apaiser etc...
Et je sens que ça ne va pas s'arranger. Je ne vois pas trop bien comment faire un compromis là dessus et je ne veux pas faire passer sa "gène" avant les besoins de notre enfant...

Si vous me lisez, ça m'intéresse d'avoir vos partages d'expériences, vos commentaires, questions etc... qui pourraient m'aider à y voir plus clair.

:mer
2 petits bonheurs de vie (2009, 2013)
Avatar de l’utilisateur
Did
 
Message(s) : 50
Inscrit le : 26 Nov 2014, 21:33

Re: pression de fin d'allaitement

Messagepar gabouille » 01 Déc 2016, 22:30

:bis , Did, et si tu veux je t'invite à boire un jus (quand tu veux, je suis en vac), comme ça on peut pipeletter un peu ensemble, depuis le temps! courage en tous cas, tiens bon!
gabouille
 
Message(s) : 69
Inscrit le : 27 Nov 2014, 18:52

Re: pression de fin d'allaitement

Messagepar vroum » 02 Déc 2016, 08:15

Faire plus souvent l'amour ;) Ça n'a pas plus de rapport avec l'allaitement que ton travail/tes sous mais c'est peut-être plus "facile" de critiquer un sujet que l'autre...

Pour les câlins père/fils, les jeux de bagarre qui impliquent beaucoup de contacts sont chouettes ! Ici, quant le papa est absent quelques jours, les enfants me sollicitent pour prendre la relève. J'avais trouvé un jeu qui me convenait dans le livre "Jouons ensemble... autrement" de Catherine Dumonteil-Kremer : le jeu du pique-chaussettes consistent à piquer les chaussettes de l'adversaire sans se faire piquer les siennes, donc à quatre pattes dans le lit et la partie est finie quand tout le monde, ou un seul des participants, n'a plus de chaussettes (très important pour moi, le fait qu'il y ait une fin concrète).

Quant à un éventuel compromis entre la gêne du papa et ton plaisir... Ici, j'ai allaité très longtemps et il est arrivé un moment où il ne restait que les tétées du matin et du soir. Celle du soir était très conflictuelle, car le papa était très critique en venant souhaiter une bonne nuit aux enfants. A l'occasion d'un anniversaire, il m'a demandé d'arrêter d'allaiter, j'ai dit d'accord car j'en avais marre aussi, sauf que j'ai fait ça très progressivement (certains soirs mais pas d'autres, retour en arrière à cause de la gastro, 5/3/1 fois par semaine)... et que j'ai gardé la tétée du matin :evi que mon mari ne voyait pas car je finissais toujours la nuit avec les enfants et que le papa est un adepte des grass'mat.
vroum : maman de deux garçons (2006 et 2010)
vroum
 
Message(s) : 308
Inscrit le : 26 Nov 2014, 10:26
Localisation : 44

Re: pression de fin d'allaitement

Messagepar Did » 03 Déc 2016, 00:17

:mer pour vos réponses!
Gabouille, je peux passer avec plaisir, peut être mardi après midi?

Je sens la crise bien latente. Il ne supporte plus son fils. Là on fait un "retour en arrière" sur les endormissements. Je ne peux pas me supporter de me facher tous les soirs (3 soirs ça suffit, je n'y arrive pas et l'ambiance devient de plus en plus pourrie), alors je suis à nouveau en train de tirer un trait sur mes soirées où je m'endort avec lui etc... Et je sens que ça ne va pas plaire du tout à monsieur mon amoureux!

Bien, je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas là, mais lui ne le sais pas! Il prend ça forcément comme quelque chose qui ne va pas dans notre relation à mon fils et moi, et ça c'est insupportable pour moi!

Allez, sur ce, bonne nuit!
2 petits bonheurs de vie (2009, 2013)
Avatar de l’utilisateur
Did
 
Message(s) : 50
Inscrit le : 26 Nov 2014, 21:33

Re: pression de fin d'allaitement

Messagepar ventoline » 03 Déc 2016, 21:31

Salut Did !
Pff..C'est pas facile tout ça ...
Et pourquoi ne peux-tu pas envisager un compromis sur ce sujet ?
Ce qui me vient comme ça, c'est qu'en fait le bien-être de ton petit gars passe aussi par le bien-être de ses parents. Et à cet âge-là, celui de son père entre en compte aussi. Et peut-être que si son père se sentait un peu mieux, ça l'aiderait à gérer ses émotions aussi...Il ne faudrait pas que ça te fasse te sentir malheureuse toi non plus. C'est pourquoi un compromis devrait être envisageable.
Tu l'as dit toi-même, ton petit est grand et capable de comprendre plein de trucs. En ce moment, c'est à peu près serein chez nous mais cet été, c'était la misère ! J'étais vraiment trop fatiguée. Et dans notre couple, c'était cata ! Pour ma part, à chaque fois que L. me tétais, je mettais une demie-heure à me remettre mais pour alors elle se remettait à téter. Cette fatigue se transformait en agressivité vis-à-vis des enfants... Et en septembre, j'attaquais la formation intensive de breton, j'avais vraiment peur de ne pas réussir à me concentrer et à apprendre quoi que ce soit. Bref, l'heure du sevrage me semblait sonnée. Mais, la culpabilité qui allait avec n'était pas top non plus. J'en ai parlé à L., ma fille. Je lui ai dit que j'étais trop trop fatiguée après la tétée et que donc, elle n'aurait plus de tétée que le soir quand de toutes façons, j'allais dormir après. C'est passé comme une lettre à la porte. Au début, elle a compensé en me rejetant un peu et en faisant des milliards de câlins à son père. Et puis, ça s'est équilibré. Quand je suis seins nus, elle demande à l'occasion une tétée. Je lui dis non, alors elle négocie "une minus..." et selon mon humeur, l'ambiance, on voit ce qu'on fait. Les tétées de consolation peuvent arriver aussi mais quand elles sont vraiment nécessaires. Ben moi, je respire, ma libido est repartie comme en 40 et la sérénité familiale s'en ressent et dans ces conditions là, je suis ok pour allaiter jusqu'à ses 18 ans ! Question culpabilité parce que je lui donne pas autant de tétée qu'elle en aurait besoin. (Je crois qu'elle s'est mise à sucer son pouce le jour même où j'ai arrêté la tétée de jour, la bourrique...), je suis assez cool parce que si j'avais continué au rythme de cet été, je partais sur un arrêt total dans des conditions bien plus violente.
Bon courage en tous cas !
Un schtroumph né en mai 2012 et une shtroumphette née en mars 2014...Allaités (longtemps), portés (souvent), langés (tout le temps), respectés (pas autant que je le voudrais...)
ventoline
 
Message(s) : 663
Inscrit le : 15 Nov 2014, 15:20

Re: pression de fin d'allaitement

Messagepar nina » 04 Déc 2016, 19:07

je pense que le papa n'arrive pas à trouver sa place, du coup le coupable parfait : l'allaitement.
donc un peu d'attention de la maman pour son mari : une soirée, des vacances, une journée en amoureux que tout les 2 c'est vital (dans j'arrête de râler elle prône un rdv amoureux tous les 90jours). du coup le conseil de faire plus l'amour est pertinent, il vous permet de vous retrouver ;)
et une retrouvaille entre le fils et son père : faire une sortie vélo, parc, piscine entre hommes, des jeux de "bataille" entre hommes ...

avoir une discussion à 2 d'abord sur ce sujet afin que chacun exprime les avantages/les inconvénients, puis faire une synthèse voir proposer la/les solutions trouvées au fiston afin qu'il puisse s'exprimer lui aussi :)
Avatar de l’utilisateur
nina
 
Message(s) : 1893
Inscrit le : 13 Nov 2014, 19:53


Retour vers Allaitement maternel

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron