Tweet

l'arbre à bébés


vers un accompagnement respectueux de nos enfants.

Y a-t-il des femmes d'Arbre à bébé qui ont vécu une césa ?

Re: Y a-t-il des femmes d'Arbre à bébé qui ont vécu une césa

Messagepar Lulu » 27 Avr 2016, 10:11

Merci Bbchat et Fougère pour vos récits qui me touchent.
Je voulais rebondir sur ça :
l y a mon idéal, le tout naturel, et la réalité des choses. et ce n'est pas faillir à son idéal que d'être rattrappée par la réalité des choses.
c'est comme faire un projet de vie et être déçu parce qu'il ne se réalise pas: j'ai imaginé mon accouchement idéal et pof! c'était pas ça du tout!
alors qu'est-ce que je peux faire maintenant avec ça? la page reste à écrire

Je trouve ça très juste... quand on a un projet de vie auquel on tient très très fort, et qu'il y a quelque chose qui nous empêche de le réaliser, notre corps ou notre psyche qui nous lâchent, la maladie, ou tout simplement la mort, on doit passer il me semble par de véritables étapes de deuil. Comme le dit si bien Bbchat, d'abord on est au désespoir, choquée et peut être dans le déni, et puis on se sent coupable, et en colère, on peut en vouloir à la terre entière ou à soi-même, et puis on déprime, et puis après on essaie de se reconstruire. Et là, comme le dit Bbchat encore, ça peut être vital d'être entourée de personnes qui ont vécu la même chose pour se sentir "normale", une étape parmi d'autres.
Donc forcément, quand on rêvait d'un accouchement physio, voire d'un AAD, et qu'on a une césarienne, on va se sentir exclue et rejeter l'AABB un temps, pour y revenir parce qu'il n'y a pas que la volonté d'accouchement physio qui nous unit, mais c'est quelque chose de plus grand, la bienveillance entre être vivants.
Avatar de l’utilisateur
Lulu
 
Message(s) : 384
Inscrit le : 25 Nov 2014, 15:05

Re: Y a-t-il des femmes d'Arbre à bébé qui ont vécu une césa

Messagepar Melusine » 29 Avr 2016, 00:33

Bonsoir,

J'ai accouché par césarienne programmée. Bébé était en siège.
Dans "attendre bébé autrement. pour une naissance respectée" la césarienne est abordée. J'ai lu et relu les passages qui concernaient la césarienne.

Je me suis sentie respectée lors de mon accouchement et pourtant c'était une césarienne. Le papa était présent. J'ai réussi à être sereine, j'ai parlé à mon bébé pendant l'accouchement. Je me suis "connectée" à lui et toutes mes pensées allaient vers lui.

J'ai consulté une kinésiologue avant l'accouchement et cela m'a permis d'accepter, de me centrer davantage sur mon bébé. Cela m'a fait beaucoup de bien.
J'ai pu appréhender plus sereinement la césarienne. Cela m'a en quelques sortes préparée au mieux à sa venue.
Maman de E (2014) et L (2017)
Melusine
 
Message(s) : 87
Inscrit le : 25 Nov 2014, 15:02

Re: Y a-t-il des femmes d'Arbre à bébé qui ont vécu une césa

Messagepar maud14 » 29 Avr 2016, 22:19

Bonjour

Pour nous aussi on avais prévu une naissance physio négocier le projet de naissance etc...

et finalement cela ne s'est pas passé comme prévu, on a dépassé le terme et enchainé tout le déclenchement classique à 41 SA +4 jours.

puis finalement après 48 heures et 12h de déchirure de la poche des eau et malgré tout l'accompagnement des SF en salle nature j'ai commencé à fatiguer ( je dormais littéralement) et le travail ne donnait rien malgré de très hautes doses d'ocytocines.

Une césarienne a donc été préparée
J'ai eut une heure pour m'y faire mais j'y avais déjà pensé avant la grossesse et écris nos volonté dans le projet de naissance.
J'avais le souvenir de ma belle mère traumatisée par une césarienne sur à un essai d' AAD

J'ai eut le temps de pleurer longuement d'en parler à mon bébé et avec l'équipe on a négocié.
mon mari étais dans la salle de réa bébé juste à coté et vite commencé le peau à peau, je l'apercevais depuis la table de bloc comme c'était la nuit au lieu d'aller en salle de réveil je suis retourné en salle de naissance avec mon mari et ma fille.
On a eut le temps d'une première rencontre pas vraiment magique car je tremblais comme une feuille à cause de l'état de choc.

En fait j'avais commencé un début d'hémorragie et un les a fait sortir, je ne les ai revu que 6 heures plus tard.
Mon mari à tenu bien et empêché tout acte non convenu ensemble sur notre fille , ni biberon..

Et je me suis moi aussi, malgré la douleur je me suis accrochée à l'allaitement et j'ai tenu tête à la pédiatre, stimulé et restimulé... et exigé des antalgiques pour pouvoir enfin avoir ma montée de lait.

Ce qui ma le plus fait souffrir c'était de ne pas tenir début, ne pas donner le bain, changer les couches, j'avais trop mal et étais incapable de porter ma fille.

J'ai également facilement décomplexé de ne pas avoir pu la sortir car elle faisait 4,68 kilo et rien que sa tête n'avait aucune chance de passer.

Par contre par la suite j'ai été longuement très fatiguée et finalement vue une énergéticienne et depuis je fait du giqong car pour moi la cicatrice est comme une porte ouverte par laquelle fuit l'énergie si je n'y travaille pas en permanence.

Mais j'ai le souvenir d'une phrase qui ma été offerte et fait beaucoup de bien après la naissance:
" tu as donné naissance et accompagné la naissance de ta fille", oui l'essentiel est là ! le type de naissance importe peu si elle est accompagnée et respectée par nous et l'équipe.
Notre rôle est d'accompagner nos enfants vers la vie! et pour ça je ne crois pas que qu'il y ai une meilleure façon qu'une autre de donner naissance si le respect est là.
maud14
 
Message(s) : 20
Inscrit le : 02 Fév 2015, 22:01

Re: Y a-t-il des femmes d'Arbre à bébé qui ont vécu une césa

Messagepar Aglae » 02 Mai 2016, 14:05

Wahou je suis super contente de voir toutes les réactions de ce sujet !!! \p/
Je n'ai pas accès à internet très souvent, et là tout de suite ne peux y rester suffisamment longtemps pr lire/répondre, mais suis très excitée à l'idée de voir tout ça, et ravie que l'échange se soit installé. J'y re-participe dès que je peux. Et vous remercie déjà personnellement car je sens que ça va beaucoup aider.
Aglae
 
Message(s) : 19
Inscrit le : 17 Avr 2015, 15:44

Re: Y a-t-il des femmes d'Arbre à bébé qui ont vécu une césa

Messagepar Aglae » 09 Mai 2016, 20:04

Salut, je reviens par là réagir un peu à ce que chacune a pu dire. Ca risque d'être long, ou chiant, ou en plusieurs fois ou encombrant ou les 4 à la fois, désolée, je ne sais pas comment ratrapper du retard de lecture autrement, et j'ai tant envie de répondre...

Je commence par réagir à l'histoire de Fougère : c'est fou, fou, comme je me retrouve à la fois dans ton récit, la façon dont tu le vis et les mots que tu as choisi pour en parler. A ceci près que même si le gynéco de garde qui était là était un bourrin, il n'a étonnamment pas ralé et a été super patient (appelé 2 fois ds la nuit pour bradychardie avant de dire "stop" en fin de matinée).
fougere a écrit: Donc oui, en fait tu as raison, c'est sans réponse. Moi qui déteste la médicalisation, qui suis une vraie sauvage, je me suis retrouvée piégée, mais avec un fils vivant, bien vivant. [...]
En fait, je n'ai pas d'avis sur la question. Je ne sais même pas comment partager à ce sujet. C'est juste comme ça, des fois ça ne va pas comme on veut, le corps en décide autrement. Et je crois que j'ai été en colère aussi contre moi, contre ce corps pénible qui ne rentre pas dans mes idéaux.

Ces phrases résonnent particulièrement dans mon esprit. Et je pense en effet que comme le dit Lulu, on n'a pas envie d'être confrontée à ces choses-là, même si on est concernée (j'aurais pu mettre des guillemets :) ). Ou le fait qu'on soit une minorité... En tout cas, bien que ça semble évident, je comprends quand même mieux pourquoi peut etre, on en parle si peu quand on se sent "sauvage" et "simple" (ou rechercher le "naturel"). Finalement oui, c'est juste une malheureuse réalité qui va a l'encontre de ressentis profonds et essentiels... Alors à quoi bon les remuer. M'enfin pour ma part je ressens que si je n'en parle pas avec des personnes qui me comprennent de près ou de loin (et de visu ou de internet), je vais littéralement péter un plomb :B)

Lulu a écrit:En tous les cas, je ne considère pas l'accouchement physiologique comme une fin en soi, ce qui me paraît plus important c'est le respect des corps et surtout l'accompagnement et la relation mère-enfant après :cal

Beh tu vois, on m'a déjà dit ça, et j'ai des moments où je me fais à cette idée, mais souvent le mal revient, et en fait non, je ressens l'accouchement physiologique comme essentiel pour le bébé, et pour moi... J'aurais bien dit vital mais parfois c'est plutot l'inverse... Sans doute que si j'avais su qu'il était possible pour moi de tenter une voie basse plus tard, j'aurais eu moins de mal à relativiser. Mais quand je pense que mes enfants ne naitront jamais dans le calme de la maison, ou même dans le calme d'une salle d'accouchement, sans faire ce chemin initiatique tant pour lui que pour moi (et papa), et ce bain d'hormones dont nous avons tant besoin, eh bien j'ai envie d'hurler que c'est pas possible ni juste. Enfin, on pourrait aller loin dans la discussion, je pourrais relativiser ce propos et le dé-relativiser juste apres, etc etc quoi, mais bon je vais arrêter à ce stade.
Finalement oui, ce n'est pas tant de digérer une césarienne passée, mais d'accepter de n'avoir que ça comme option pour la suite, qui pour ma part est difficile à admettre. LE médical me rebute et je vais etre 1 fois par semaine à l'hopital tout le long de la grossesse, et finir en bloc chirurgical. C'est quand meme ironique. Même si on peut pousser le débat plus loin, et se demander jusqu'où le médical nous rebute, pourquoi accepter ci mais pas ça etc.

Je suis au moins heureuse de toujours croire en l'AAD et même, avec + de réserves à l'accouchement sans assistance que nous étions à quelques heures de faire.

vroum a écrit:Pour mon second, je voulais un AAD mais en parallèle je me suis préparée pour une naissance en maternité. Le jour J, la sage-femme AAD n'a pas pu venir et j'ai donc accouché à la maternité. D'une certaine façon j'étais soulagée d'enfin savoir où j'accoucherai, et ça s'est plutôt bien passé, peut-être parce que j'étais restée active même pour ce second choix.

On a à peu près connu ça :) un AAD prévu, une SF dont on ne savait jamais trop si elle serait là ou pas pour l'accouchement, donc assisté ou pas, et quand meme rapproché d'une maternité pour s'y préparer. Et bizarrement, une fois passé la colère de "non on rentre chez nous on va le finir à la maison", j'étais aussi soulagée de me dire "bon ben voilà, ça va se passer ici finalement", de savoir quoi :)
Sinon c'est vrai que Césarine est une sacrée source tant pour les femmes qui ont.vont avoir une césa, que pour leurs amies/familles

lamoutonne a écrit:cela a fini de faire mal quand j'ai pu accoucher dans une ambiance respectuex (aussi dans l'hopital.)

Oh je le comprends. Je n'ai pas eu le personnel désagréable et irrespectueux et je ne peux pas imaginer à quel point ce doit etre d'autant plus douloureux de se sentir jugé (surtout si t'arrivais de la maison !! :G ).

lamoutonne a écrit:savoir que ça va etre une cesarienne est, je pense, un atout, parce que tu as le temps de chercher des gens ouverts et respectueux. tu peux t'informer sur la transmission de ta flore microbielle sur ton bébé et installer des mesures préventives.

Le souci est que pour ce qui est de chercher des gens ouverts, pr des raisons médicales je n'ai pas énormément le choix de naviguer de mater en mater (m'enfin, je ne suis qu'à 4 mois, tout peut changer :D).
Peux tu m'en dire sur la flore microbienne et autres mesures ? Ou bien tu parles du peau a peau immédiat ?

lamoutonne a écrit:mon troisième accouchement c'est enfin passé a la maison. mais ça reste une experience douloureux, je ne donne pas naissance facilement. juste pour relater l'idéal et la réalité. ce n'est pas parce que ça se passe tout naturellement et a la maison que c'est une "belle" experience :s

MErci, cela fait en effet relativiser, car même douloureuse à en crever, les naissances à la maison sont dans mon esprit ce qu'il y a de plus beau à vivre. Eh ben pas pour tout le monde alors :P

nina a écrit:ensuite je parlerais avec le bb, que tu attends avec impatience cette rencontre même si elle ne correspond pas à ton idéal, lui parler de tes ressenties/sentiments...

Oui c'est vrai ça ! Ya ptet simplement pas de meilleur moyen de le préparer lui à naitre un peu différemment de la manière pour laquelle il est naturellement "programmé"...

Vous m'excuserez de peut etre mettre plusieurs messages à la suite, et m'excuserez aussi de refaire de meme la prochaine fois que je passerai à la page 2.

D'ici là merci encore et à bientot :)
Aglae
 
Message(s) : 19
Inscrit le : 17 Avr 2015, 15:44

Re: Y a-t-il des femmes d'Arbre à bébé qui ont vécu une césa

Messagepar lamoutonne » 09 Mai 2016, 21:35

la flore microbielle:
les recherches recentes montrent que les microbes qui habitent notre corps ont une influence enorme sur notre système immunitaire et autre. c'est très recent, on en sait encore presque rien.
mais il a ete demontré que les bébés ont besoin d'etre vacciné avec la flore vaginale de leur mère ce qui se passe quand ils sont expulsé par le vagin.
les microbes qui s'installent les premiers dans le corps du bébé determinet qui peut y emmenager après. du coup, c'est important que les microbes maternelles soient les premiers en contact avec le bébé.

la flore des bébés nées en cesarienne est très très different de celle des bébés nées par voie basse. aussi la flore des bébés nées a la maison est different que celle des bébés nées a l'hopital. on suppose que de nombreuses problèmes de santé courants sont au moins en partie du a cette colonisation microbielle faillant.

le scientifique qui a decouvert cela (je simplifie ;) ) a vacciné son bébé nee par cesarienne avec la flore vaginale de sa maman (du bébé, hein ; ) ) et apparemment cela a assez bien marché. dans certains matérnitées ouverts (pas françaises, je crains, mai pas sur) cette demarche est déjà proposé aux mamans qui doivent avoir une cesarienne.

si on ne peut pas faire ça, la meilleure chose a faire est d'allaiter son bébé exclusivement (mais ça, on le savait avant ;) )

si tu ne trouves rien, je peux chercher dans mes livres les noms des scientifiques et etudes.


je veux bien croire que c'est superdifficile de trouver du personnell ouvert. mais en tous les cas si tu sais ce que tu veux et si tu peux argumenter, si tu es au courant sur tes droits, tu peux toujours te battre. certes, quand on donne naissance, c'est la dernière chose que l'on veut faire. mais si c'est inevitable, mieux vaut etre preparé.
bonne chance!
lamoutonne
 
Message(s) : 207
Inscrit le : 11 Mai 2015, 16:53

Re: Y a-t-il des femmes d'Arbre à bébé qui ont vécu une césa

Messagepar lisetttte » 10 Mai 2016, 18:41

Je trouve que tu as bien raison de nous en parler, et je t'en remercie sincèrement. Je n'ai pas eu de césarienne, mes 2 accouchements se sont très bien passés, j'ai pendant longtemps (et encore mnt...) été "à fond pour le naturel"... et pourtant, je trouve que tu tapes super juste quand tu dis qu'il y a une sorte de survalorisation du tout naturel (je ne sais plus très bien tes mots, mais c'est ce que j'en ai compris). Je trouve aussi qu'on (en général: ici sur le forum, mais aussi dans la vraie vie, de façon plus ou moins forte selon les groupes) valorise bcp trop les mamans qui ont "réussi" à accoucher naturellement, ou qui "réussissent" à allaiter (et aussi qui "réussissent" à procréer sans aide médicale). Combien de fois est-ce qu'on n'entend pas que la césarienne c'est parce que la maman "bloque", ou qu'elle "a peur" ou qu'elle n'a pas confiance dans son corps, etc ?
Moi je ne suis pas du tout d'accord, et même si c'est vrai que dans beaucoup de cas il y a surmédicalisation (moi j'en sais rien, je tire ça des bouquins et de mes SF), et bien parfois, et même de nombreuses fois, c'est vachement nécessaire et heureusement qu'on a les anesthésiants et les chirurgiens!
Il y a une obsession du "naturel", et il y a aussi cette image de la mère parfaite, et aussi cette foutue culpabilité.
Donc je te crois ++++ quand tu dis que tu te sens "déplacée" ou que tu as l'impression que les autres trouvent que tu as raté un truc, parce que c'est vrai, il y a cette tendance générale 1) à valoriser, à établir une hiérarchie, et 2) à imputer la malchance ou tout autre problème au manque de volonté/confiance/information de la maman.
Par exemple je remarque que mnt de plus en plus de gens expliquent les maladies par les émotions: si t'as un cancer du sein c'est que t'as pas réglé ton problème avec ton mari, si t'as un cancer du foie c'est que t'as un pbl avec ta mère, ou ce genre d'explication. Alors ok, ce sont des théories qui peuvent être séduisantes à première vue, mais dans le fond, qu'est ce que ça veut dire? Que c'est de nouveau de ta faute! C'est pas la faute à la malchance ou à n'importe quelle autre raison: nan, le problème c'est que t'as pas bien géré tes problèmes, t'as pas confiance dans la vie, t'as pas voulu faire une constellation, en bref, si t'es malade c'est à cause de ta mauvaise volonté. C'est vachement ressemblant avec le pbl de l'accouchement/césarienne, non?

Je crois que ça s'explique en partie par un effet "pendule": on est allés pendant plusieurs années à un extrême (surmédicalisation à outrance pour tous les accouchements sans exception, négation des aspects émotifs dans les processus des maladies, dépersonnalisation, etc) et du coup on a tendance, pour contrecarrer, à filer vers l'autre extrême (survalorisation du naturel). Ça se passe comme ça pour plein de choses, pas que pour l'accouchement... Sauf que dans la foulée ça fait mal à plein de gens qui sont laissés de côté, qui ne correspondent pas à l'"idéologie", qui contredisent les idéaux par leur simple présence/actes/etc. Dans ce cas-ci, vos césariennes contredisent l'idéologie de "la nature est parfaite", donc c'est tabou, ou alors c'est votre faute...

Franchement, vous faites bien d'en parler, de nous raconter comment vous l'avez vécu, de ne pas vous résigner, de continuer à vous battre non seulement pour vos accouchements mais aussi pour les représentations collectives et tout ce merdier. De nous bousculer aussi. Je crois que c'est un travail à faire tous ensemble, celles qui ont eu des césa et celles qui ont accouché par voie basse, en AAD ou à l'hosto, avec péri ou sans, respectées ou non, dans la joie ou le traumatisme.
Bref, merci de nous raconter vos vécus et d'ouvrir cette discussion!
lisetttte
 
Message(s) : 256
Inscrit le : 19 Déc 2014, 14:37

Re: Y a-t-il des femmes d'Arbre à bébé qui ont vécu une césa

Messagepar Cecjams » 18 Mai 2016, 09:55

A mon tour ...
je suis contente que tu abordes ce sujet car effectivement, dans ce florilège de naissances respectées, à la maison ou avec de beaux projets écoutés par les SF ... ça fait toujours un peu mal quand on a vécu des accouchements moins "idéaux".

J'ai donc eu une césa d'urgence pour la deuz. Présentation par le front, mais on s'en est aperçu alors qu'on voyait déjà ses cheveux. Urgence +++. Il fallait la repousser car elle était déjà très engagée dans le col. De plus, dans l'urgence, on m'a sectionné l'atère utérine, j'ai donc perdu 1,5 litres de sang et je planais complet.
Mais au final, j'en garde un plutôt bon souvenir car j'ai effectué tout le travail, avec mon homme en soutien, donc dans le "bain" mentalement. J'ai tout de suite retrouvé mon bébé car je ne suis pas passée par la case "salle de réveil" (il restait de la place en salle d'accouchement). Elle a tété de suite. Et je ne l'ai plus quittée. Le seul hic finalement était la frustration de ne pas pouvoir me mouvoir autant que j'aurai voulu pour m'en occuper. Au final, je ne la lâchais pas du tout, ça m'évitait de demander de l'aide pour la sortir du berceau.

Oui j'en garde un meilleur souvenir que le déclenchement de la première... Peut-être parce que je reste convaincue que ce déclenchement était un abus des médecins, une réponse protocolaire a des statistiques (petit bébé = bébé mal nourri par le placenta = il faut qu'il sorte vite vite vite pour manger). Vu son gabarit aujourd'hui, elle est juste minuscule et c'est sa nature.

En bref, je trouve merveilleux de lire les récits de naissance qu'on peut trouver ici sur ce forum. Mais un peu injuste de lire que la femme est capable naturellement, qu'il suffit juste de vouloir pour que tout se passe bien.
Je trouve cela super culpabilisant alors que pour ma césarienne, je sais que si j'avais été à une époque ou dans un pays où ça se pratique pas, nous ne serions plus là toutes les deux.

Mais tout est également relatif, pour les mêmes conditions d'accouchement, chacun l'aura ressenti et vécu différemment. Moi, au final, je trouve que mes accouchements se sont plutôt bien passés (oui, nous étions tout les deux, heureux d'accueillir ces bébés, qui sont en bonne santé), j'ai eu mes filles avec moi tout de suite, elles ont tété très vite aussi, elles ont bien grandi.. Alors que certaines personnes ayant vécu un accouchement "sans heurt" n'en garderont que les douleurs et un souvenir à oublier...
Cecjams
 
Message(s) : 412
Inscrit le : 25 Nov 2014, 15:47

Re: Y a-t-il des femmes d'Arbre à bébé qui ont vécu une césa

Messagepar tichamael » 13 Juin 2016, 20:52

J'ai pas lu toutes les réponses mais voici mon histoire:
Alors j'ai trois enfants, mon premier, j'ai accouché par voie basse, je ne connaissais pas du tout la naissance physio, mais la péri n'a pas fonctionné.
J'ai eu un deuxième enfant qui ne pouvait absolument pas naître par voie basse...Césarienne d'urgence à 6 mois de grossesse. Ce qui a entrainé (ça a un nom spécifique mais je n'ai pas retenu) que mon utérus n'a pas été coupé dans le bon sens, donc césarienne pour tout autre bébé...
Bébé3 avait sa césarienne de programmée avec mon médecin, mais mes enfants étant ce qu'ils sont ( i-i /3 ) j'ai perdu les eaux 10 jours avant...Mais de toute façon en césarienne, sauf que là, c'était une urgence finalement. (Comme dirait mon médecin "ah bah vous voyez qu'il reste des surprises même dans votre grossesse").
Mon médecin connaissait mon désir profond d'accoucher de façon naturelle, et y'a pas à dire, avec mes grossesses ultra médicalisé, on en était super loin. Du coup, elle m'a proposé d'écrire un projet de naissance spécial césarienne pour voir si je pouvais quand-même être actrice de cette naissance.
Vraiment, j'ai eu un accouchement de rêve sachant tous les paramètres qui ne jouaient pas en notre faveur. Effectivement, je n'étais pas chez moi, mais l'équipe (fatiguée, j'ai eu ma césarienne à 5h du mat' et je n'étais pas la seule...) a malgré tout était à l'écoute, m'a tout bien expliqué, c'est présenté (ce qui paraît la moindre des choses mais mon deuxième accouchement m'a prouvé que non.) Avec une anesthésiste à l'écoute quand je lui ai dis "je vais pleurer sûrement, parce que ça fait mal" et qu'elle m'a répondu "mme, si vous en ressentez le besoin, je vais crier avec vous!". Et quand j'ai dis "Attendez, je suis en train d'angoisser" ont tout arrêté, plus personne ne bougeait, les médecins sont venus autour de moi, m'ont parlé, et m'ont demandé si j'étais prête. Mon amoureux a pu venir aussi!
Bref, autant ma première césarienne qui était déjà traumatique dans l'histoire de la grossesse, l'a été à cause d'une imbécile en particulier, autant ma deuxième césarienne est finalement, malgré tout, la plus belle naissance de mes enfants.
Et ma cicatrice est vraiment toute mini, super propre, super bien cicatrisée...Bref, c'était important pour mon médecin que la cicatrice ne soit pas un traumatisme de plus, elle a très bien réussie!
tichamael
 
Message(s) : 402
Inscrit le : 25 Nov 2014, 15:42

Re: Y a-t-il des femmes d'Arbre à bébé qui ont vécu une césa

Messagepar Aglae » 21 Juin 2016, 22:22

Salut,

Le sujet lancé, les réponses données ne semblent plus m'être destinées à moi, et j'en suis hyper ravie. J'espère que chaque dame en ayant besoin trouvera ici, non du réconfort, mais au moins une preuve qu'on n'est pas toutes seules ici. J'espère que chacune continuera à y mettre son grain de sel.

Pour ma part je vais arrêter de tenter de répondre personnellement à chaque réponse car il y en a tant, et ce sera un peu encombrant quand même. Mais pour ce qui est de ma recherche ici, merci à chacune car dans un sens chacun des messages ici a eu un effet sur moi et m'a fait du bien.
Je suis re tombée sur le témoignage de Bbchat qui m'avait je crois échappé, et là encore, Dieu que je te comprends...
J'ai lancé ce sujet en pensant être seule, exclue et plus concernée par la maternité simple, épanouie heureuse connectée et naturelle, et au moins grâce à vous je sais que je ne suis pas toute seule, et qu'en plus je ne suis pas toute seule a avoir eu ces doutes ou tristesses. Et fiou rien que ça c'est énorme.

Ma grossesse à moi avance (5e mois bien entamé), ma petite de 9 mois ne dort toujours pas, et j'ai commencé mon traitement hebdomadaires à l'hosto. J'essaie de m'y habituer. Je me dis qu'au moins, je connaitrais parfaitement tout le personnel de la maternité à mon arrivée "finale". Je suis suivie exclusivement par une gyneco, et même si pour l'heure il est trop tôt pour discuter des modalités de la césa en tant que telle, j'ai quand même la chance d'avoir une gyneco qui a l'air sympathique empathique et pas bourrine. Avec deux grossesses si proches c'est déjà éprouvant physiquement ou émotionnellement, mais avec tout ce b*rdel en plus, j'avoue perdre pied, pousser mon chéri à bout malgré moi, tenter ci et là de confier ma détresse, à lui, à des amis, à une SF qui j'ai rencontrée, et mes rares visites ici me permettent de lire les apports à ce sujet, mais globalement je me sens juste seule et incomprise. Sans doute parce que moi même je ne comprends pas. Je n'accepte qu'à moitié la césa que j'ai eu (et la suite des évènements), j'admets bien malgré moi que j'aurai une seconde césarienne, et essaye d'éviter à mon esprit la pensée que qui dit ça, dit que jamais plus je n'aurai de chance de vivre la vie comme je la ressentais, dans le calme de mon chez moi, avec mon cheri et des petits bouts.
Voilà, comme d'autres j'enragerais presque de voir d'autres vivre la naissance pure et belle, ça me bouffe, pourtant je sais bien que dans mon cas, ce n'est pas un abus de la médecine, c'est plutot "s'il n'y avait pas la médecine, tu aurais enchainé les bébés morts nés". Eh beh ça n'arrange rien à mon cas ! Pourquoi mon corps sait-il si bien etre fécond pour ensuite être incapable de gérer ça tout seul...
Car oui en + d'une césarienne je me tape des heures de perf toutes les semaines, perf sans lesquelles le ptit bébé n'aurait que trop peu de chances d'arriver au bout. L'ironie comme on la fait rarement :B) J'avais aucune envie d'accoucher à l'hopital, j'en avais peur, j'avais confiance en moi, en nous 2, en nous 3, en mon corps, et là, je dois admettre tout le contraire.
Je vais profiter de glander à l'hopital une fois par semaine pour rencontrer régulièrement la psy, qui sait. La SF libérale que j'ai rencontré devrait pouvoir nous aider un peu aussi. Mais j'ai comme le sentiment qu'au fond de moi, je n'accepterai jamais vraiment, me restera juste
Dernière édition par Aglae le 22 Juin 2016, 11:56, édité 1 fois.
Aglae
 
Message(s) : 19
Inscrit le : 17 Avr 2015, 15:44

PrécédentSuivant

Retour vers Grossesse et naissance

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron